Dessin de l'exposition itinérante sur la transition et la résilience / Crédit visuel : Claire Antoine (DR)

Une expo sur la résilience dans le Puy-de-Dôme

Tikographie est partenaire du projet d’exposition itinérante et low-tech sur les enjeux de transition et de résilience dans le département. Mais tout se décidera selon vos votes, d’ici le 31/10

Contenu réalisé en partenariat avec l’association Par Ici la Résilience

Cliquez sur les intitulés sur fond noir ci-dessous pour en dérouler le contenu

Pourquoi cet article ?

Je suis membre fondateur de l’association Par Ici la Résilience, et je participe activement – comme les 4 autres administrateurs – à l’organisation des Rencontres de la Résilience.

Si le projet d’exposition itinérante est choisi par les habitants du département, je travaillerai à l’élaboration du contenu et à la couverture des événements, notamment avec Sandra Ferley, journaliste et co-fondatrice de l’association.

Cette exposition est selon moi une occasion unique de bénéficier d’un dispositif matériel, utilisable quelles que soient les conditions, solide et adapté à tous les publics. Et, surtout, qui apporte des éléments de réponse à la question principale de notre temps de crise (sanitaire ou autre) : comment rendre notre territoire plus résilient ?

Damien

La structure : Par Ici la Résilience

Cette association loi 1901 est née en août 2020 à Clermont-Ferrand. Ses cinq co-fondateurs, dont moi-même, travaillent sur l’année 2020-2021 à organiser et animer des Rencontre de la Résilience. Ce sont des petits événements récurrents, en présentiel comme en visio, permettant au public d’échanger avec des acteurs locaux de la résilience territoriale.

Chaque trimestre est ainsi consacré à une thématique de résilience. Fin 2020, il s’agit de l’alimentation, et plusieurs parties prenantes sont déjà intervenues dans les rencontres, comme Jean-Pierre Buche (président du Projet Alimentaire Territorial), Edith Jacquart (représentant les Moulins d’Antoine, acteur de la transformation du blé en Limagne), ou encore Gilles Lèbre (fondateur du Biau Jardin) et Olivier Tourand (élu référent au projet AP3C).

Enfin, l’association propose un projet original d’exposition itinérante et low-tech sur la transition et la résilience dans le Puy-de-Dôme, dans le cadre du budget participatif éco-citoyen organisé par le Conseil Départemental. Les votes déterminant les projets financés se tiennent jusqu’au 31 octobre à 18h, sur le site dédié.

Voir le site de l’association Par Ici la Résilience (avec le détail des Rencontres de la Résilience : inscriptions, podcasts, invités …)
Contacter l’association par mail : contact@paricilaresilience.org

Le confinement qui nous retombe dessus vient enfoncer le clou : l’enjeu principal de nos sociétés est bien la résilience territoriale, ou comment nous pouvons collectivement faire face et « dépasser » les chocs qui vont impacter le territoire dans les années à venir.

Ce problème, très transversal, complexe, et fortement lié à la dégradation des écosystèmes dans lesquels nous vivons, appelle plusieurs types de réponses. L’une des principales tient dans une forme de communication auprès des publics concernés (tout le monde) :

  • par l’éducation d’une part, car beaucoup de changement d’habitudes n’apparaîtront, hélas, que par le jeu des générations.
  • par la sensibilisation d’autre part, parce que l’acceptabilité sociale des mesures à prendre est un facteur clé de leur efficacité.

Une exposition pour tous les publics

C’est dans ce denier but que l’association Par Ici la Résilience a conçu un projet d’exposition dédié au sujet de la transition et de la résilience sur le territoire du Puy-de-Dôme.

Il s’agit d’une dizaine de panneaux de liège structurés par du bois, complètement « low-tech » (aucun dispositif électrique ou électronique, et encore moins numérique, n’est prévu), facile à transporter et à installer. Ces panneaux seront le support de différents visuels de toutes tailles, tels des blocs de texte, des photos, des flèches, des schémas, des cartes, des dessins … mais pourquoi pas des éléments textile, végétaux, des cordes … qui créeront un ensemble narratif et immersif présentant les enjeux de la résilience territoriale.

Le 2 octobre 2020, la seconde Rencontre de la Résilience a eu lieu à la librairie des Volcans, sur le thème de la production alimentaire / Crédit photo : Théo Durand (DR)

Tout le contenu de cette exposition sera en effet conçu et mis en scène par les membres de l’association :

  • Sandra Ferley, de l’agence de stratégie éditoriale DuoDuPuy, et moi-même travaillerons sur les productions journalistiques;
  • Pierre Massat, data visualizer chez Mavromatika, réalisera des projections graphiques de données;
  • Claire Antoine, de l’agence Pollen, sera la directrice artistique et la réalisatrice graphique pour l’ensemble de l’exposition.

Enfin, les supports physiques seront réalisés par Jonathan Mazuel et Pierre Ménard du Portemine, à Clermont, en privilégiant des matériaux locaux.

Dessin de l’exposition itinérante sur la transition et la résilience / Crédit visuel : Claire Antoine (DR)

Le but recherché est donc de présenter de manière fluide, ludique et professionnelle les enjeux de la résilience sur notre territoire. Cette exposition sera amenée à se déplacer partout sur le Puy-de-Dôme, dans le cadre des Rencontres de la Résilience bien sûr, mais aussi auprès de structures partenaires comme des médiathèques, des écoles, des tiers-lieux, etc.

Petit clip vidéo résumant les atouts du projet

Décision … le 31 octobre

Mais tout se joue d’ici dimanche, car le projet est soumis au vote du public dans le cadre du Budget Eco-citoyen du Conseil Départemental. Les scores étant serrés, si cette exposition vous semble nécessaire pour sensibiliser le public, merci de voter avant 18h le 31 octobre sur le site du budget éco-citoyen.

Lire l’actu du 22 octobre : « Dernière ligne droite pour le budget éco-citoyen du département »

Pour rappel, vous pouvez voter pour 6 projets maximum sur le département (et 2 minimum). Les projets bénéficiant du plus grand nombre de suffrages, par canton, seront automatiquement sélectionnés et réalisés dans les mois à venir. Plein de magnifiques projets y sont présentés, c’est important de les aider par ce dispositif unique sur le département.

Et pour que les choses soient claires, le soutien de Tikographie est d’abord sur le fond du projet, il est aussi sur la forme dans le sens où Saga, l’entreprise support de Tikographie – et qui me salarie – est un des prestataires de l’exposition (Saga coordonne la réalisation de l’expo et finance tous les prestataires, puis fournit l’exposition « clé en main » à l’association).

Merci pour votre soutien !

Damien

Cliquez ici pour voter en faveur de notre projet
d’exposition itinérante transition & résilience 63